Plus de 60 ans d'action au service de l'insertion

L’Etape Insertion occupe une place particulière dans l’histoire associative de L’Etape. En effet, le premier établissement géré par l’association était un centre d’hébergement spécialisé dans l’accueil d’hommes sortant de détention. 

Au fil des années et de l’évolution de la réglementation, l’association a géré deux établissements autonomes : l’un spécialisé dans l’accueil de personnes seules avec ou sans enfant, et l’autre spécialisé dans l’accueil de couples et de familles en grande difficulté sociale

Voici une frise chronologique retraçant les dates importantes de l’histoire de L’Etape Insertion :

1958 : Création de l’association L’Etape

L’objectif de l’établissement est de travailler à la réinsertion sociale et professionnelle des anciens détenus et de les accompagner dans leurs habitudes « d’hommes libres ». C’est aussi d’accueillir des jeunes en rupture. L’Etape dépose ses statuts en préfecture le 16 juin 1958.

1969 Création du CHRS « diffus »

Assez vite dans l’histoire de l’Association, les fondateurs font le choix de stopper l’hébergement collectif sur le site de Carquefou, constatant que ce mode d’accueil et l’éloignement de la ville ne correspondent pas aux attentes des sortants de détention.

En 1969, un CHRS (Centre d’Hébergement et de Réinsertion sociale) voit le jour rue Paul Bellamy dans le centre-ville de Nantes, puis une partie de l’accueil des jeunes s’implante en HLM au Chêne des Anglais. L’idée est de créer des colocations de 4 jeunes par appartement et de faire vivre les éducateurs à proximité, dans les mêmes immeubles. Il accompagne également, dans leur projet de réinsertion, des personnes à la rue.

En 1976, d’un hébergement partagé, l’établissement est passé à un hébergement individuel dispersé dans toute l’agglomération nantaise et pour tout public : une famille, un logement.

 2 équipes sont constituées : une pour les personnes seules et une pour les familles en grande précarité.

1996 : Le Réseau d’accueil en familles bénévoles (FAMAC)

Le CHRS structure un réseau d’accueil en familles bénévoles (FAMAC) pour des détenus permissionnaires ou en fin de peine prenant appui sur l’expérimentation menée 2 ans auparavant avec l’association Prison Justice 44.

1997 : Un unique CHRS

Le CHRS Adultes isolés et le CHRS Couples et familles fusionnent et augmentent ainsi la capacité d’accueil. Les missions du CHRS « unique » se diversifient par la mise en place d’une capacité d’hébergement d’urgence pour des couples, des familles et des hommes seuls avec enfants.

2003 : Diversification des publics au CHRS

Le CHRS mobilise des places d’insertion pour accueillir 2 personnes/ménages victimes de la traite des êtres humains, coordonnées par le réseau national Ac.Sé (Accueil Sécurisé) piloté par l’association  Niçoise « ALC ».

2007 : Une offre encore plus large pour les sortants de détention

En lien avec l’administration pénitentiaire et la DDASS de l’époque, un Dispositif d’Accueil Temporaire (DAT) est créé pour héberger et accompagner 4 hommes ou femmes sortant de maison d’arrêt ou de centres de semi-liberté (courtes peines) de la région nantaise. 

En 2009, le CHRS crée un poste de travailleur social nommé : Référent Hébergement Logement (RHL) afin de faciliter les sorties des détenus et anticiper avec eux des solutions d’hébergement ou de logement ; celui-ci prendra fin en 2016 par arrêt des financements mais a permis de démontrer la pertinence de notre intervention en détention, dans le cadre d’une préparation et de l’anticipation de la sortie.

2011 : Réorganisation du CHRS

Cette année 2011 marque la période de refondation du secteur des CHRS avec le fait que les demandes d’hébergement sont désormais centralisées, traitées et orientées au niveau départemental par un « guichet unique », le Service de l’Accueil et de l’Orientation (SIAO). Cette nouvelle organisation a eu un véritable impact sur les structures d’hébergement d’urgence . Une réduction budgétaire a amené le CHRS à regrouper ses deux équipes « urgence et insertion » sur un seul et même site sur le quartier des Dervallières a Nantes.

2012 : Création du dispositif de sous-location

Afin de fluidifier les sorties du CHRS pour des ménages ne pouvant pas accéder à un bail à leur nom, 15 places de sous-location sont créées. Cette extension de nos services marque le début d’une action tournée vers l’accès au logement reconnu comme un droit fondamental dans toute démarche d’insertion.

2013 : Développement des services du CHRS

Le CHRS « Hors les Murs » est créé sur la base d’une expérimentation pilotée par la DDCS de Loire -Atlantique. 3 bailleurs sociaux et le CHRS « La parenthèse » du CCAS de Ville de Nantes sont impliqués dans la démarche. L’accompagnement est le même qu’au CHRS « diffus » mais il vise des personnes avec des ressources mobilisables permettant de pouvoir faire glisser le bail au nom des personnes accueillies et de les inscrire plus rapidement dans un parcours de locataire en titre.

Par ailleurs, au regard des besoins constatés à la fin des périodes hivernales, le Dispositif d’Accueil Temporaire continue d’augmenter sa capacité d’hébergement d’urgence pour des personnes seules et des familles. 25 places sont aujourd’hui dédiées pour cet accueil.

2017 : Le CHRS devient L’Etape Insertion

Du fait de la diversité des publics accueillis et des modes d’accueil spécifiques mis en place, il était important de sortir de l’appellation « CHRS » devenue trop générique et d’éviter de dévoyer cet établissement. Par conséquent,  l’Association a souhaité construire une entité nouvelle, un pôle dit « insertion »Dans le même temps, dans le cadre de son plan de communication, elle fait apparaître dans chaque établissement le nom de l’association. Ainsi, le CHRS est devenu « L’Etape Insertion » regroupant en son sein : un CHRS mettant en œuvre ses missions réglementaires « d’urgence et d’insertion » et une diversité de dispositifs spécifiques permettant un accompagnement adapté à la diversité des problématiques sociales des ménages qui nous sont orientés.

A ce jour :

L’Etape Insertion continue d’élargir ses champs d’action. Elle développe l’Accompagnement Vers et Dans le Logement (AVDL) pour des ménages orientés par la commission DALO (Droit au Logement Opposable).

De plus, elle intégre la Plateforme IML (Intermédiation Locative) pilotée par l’Association Trajet pour accompagner des ménages vers le logement à travers la sous-location d’appartements dans  le parc immobilier « privé ».

Enfin, depuis juillet 2018, L’Etape Insertion développe un projet avec l’Association ADELIS pour accompagner des jeunes réfugiés de moins de 25 ans au sein de FJT et les soutenir dans leur parcours d’insertion professionnelle.

L’Etape Insertion démontre aujourd’hui sa capacité à apporter des réponses adaptées, aux besoins des ménages en difficulté sociale, aux besoins de son territoire en lien avec les orientations des politiques publiques.

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?Nos valeurs

Qui sommes-nous ?Nos équipes